Se préparer aux entrevues de sélection

 

Le temps est venu pour vous de vous préparer à rencontrer votre futur employeur, et ce ,

 

quelque soit votre situation (en recherche active ou non...). La situation est la suivante, vous devez vous présenter mardi prochain à 9h30 au 485, rue la bastille - 6ème étage pour rencontrer Monsieur Gentil et Madame Terreur de la compagnie Paradis inc..

L'objectif de cette rubrique est de vous préparer aux entrevues de sélection afin de performer au maximum et de projeter la meilleure image de vous. Une entrevue de sélection est souvent courte, et vous ne disposez que d'une heure la plupart du temps pour convaincre.

Quel que soit votre profession vous devez être préparé à tout type de rencontre, vous devez vous vendre sans pour autant vous brader. L'entrevue est le point central du processus de sélection et c'est la clé de voûte du processus de recrutement.

Vous devez vous préparer aux entrevues de sélection en ayant bien conscience du rôle et des limites d'actions du recruteur. Nous allons identifier les différents types de recruteurs et leur rôle dans les organisations ainsi que comment en tirer le meilleur profit.

LES PRELIMINAIRES ET LA PREPARATION

La prise de rendez-vous

Un détail me diriez-vous, mais avez-vous pris en note le numéro, l'étage, le coin de rue ou le métro ?? Ces menus détails vous permettront d'arriver à l'heure et sans aucun stress (j'ai toujours de la difficulté avec les candidats qui arrivent 30mn en retard, dégoulinant de sueur car ils se sont rendus à la mauvaise adresse...) Ah oui , j'allais oublier, soyez vigilant avec la personne qui vous fixe le RDV, ce n'est pas parce que vous parlez à la secrétaire ou à l'adjointe qu'il faut oublier les bonnes manières... (personnellement j'adore me faire passer pour mon adjointe... Il m'arrive parfois de tomber de haut en parlant avec un candidat qui me prend pour une autre !!).


La collecte des informations sur l'entreprise et le poste

Maintenant que votre RDV est fixé, il ne faut pas vous asseoir sur vos lauriers! Autre détail, avez-vous une idée de qui vous allez rencontrer et de ce que fait cette entreprise ? Quel est son marché ? Ses produits ou ses services ? Il vous faut donc VOUS PRÉPARER.

Internet vous réserve des bonnes surprises, allez visiter le site internet de la compagnie, lisez les revues et journaux d'affaires, faites des recherches sur le rapport annuel, autant de démarches qui vous éviteront d'avoir l'air dépourvu devant vos futurs employeurs et qui seront les preuves de votre motivation et votre capacité à vous documenter !


Identification de vos interlocuteurs

Savoir qui on va rencontrer n'est pas une marque d'indiscrétion, cela vous permettra de mieux cibler les objectifs de la première rencontre. Ainsi si vous rencontrez les représentants du service des ressources humaines, vous saurez qu'il n'est pas nécessaire de poser des questions trop précises sur des sujets auxquels votre interlocuteur n'aura pas toutes les réponses et donc de l'embarrasser... Si la rencontre a lieu avec le représentant des ressources humaines et le gestionnaire (ententez ici votre futur patron) vous pourrez entrer dans les détails et enrichir l'entrevue.


Le JOUR "J"

La préparation psychologique

Inutile de méditer avant l'entrevue et d'allumer des bougies " Zen " mais ne négligez pas votre sommeil, surtout si l'entrevue a lieu à 8h00 le matin. Des yeux cernés et une mine grisâtre ne sont pas des témoins d'un grand dynamisme et d'une grande tonicité !

Les derniers détails (original du CV, votre ''look'', lieu, confirmation du RDV

Ayez en main un original de votre cv(et oui, personne n'est parfait et ce n'est pas parce que votre interlocuteur ne s'est pas préparé qu'il faut l'imiter !), si vous prenez votre voiture pensez au stationnement (je suis régulièrement confrontée à des candidats qui en pleine entrevue me disent : " il faut que je mette des sous dans le stationnement ! je reviens de suite ! " sisi c'est vrai !).

Inutile de vous parfumer trop, de porter des vêtements non appropriés(le costume trois pièces rayé pour une visite dans une entreprise de multimédia est tout aussi déconseillé que votre jolie jupe léopard -très à la mode j'en conviens - pour rencontrer la Banque ABC !) des goûts et des couleurs nous ne discuterons pas mais tout de même, un peu de retenue !


Votre agenda ce jour là

On ne sait jamais combien de temps va durer une entrevue (bien que normalement cela dure environ 1h à 1h30). Soyez prêt à parer à toute éventualité et il est très déconseillé de devoir quitter les lieux en disant : " désolé mais je rencontre un autre employeur potentiel dans 10mn !! ou encore, je dois être à 17h à la garderie ! "


LES TEMPS FORTS DE L'ENTREVUE

L'accueil

Peu importe qui vous accueille, restez toujours cordial (même avec la secrétaire ou l'adjointe....), ayez l'air détendu, frais et dispo !


Introduction du recruteur, les 5 premières minutes décisives

On dit souvent que les trois premières minutes sont décisives... Le début de l'entrevue va donner le ton. Soyez attentif aux signes (votre interlocteur a-t-il l'air préoccupé ? vous semble-t-il prêt à vous accorder du temps ?) et adaptez votre comportement à son attitude.


Poser les bonnes questions et savoir répondre, une question de préparation

Si vous vous êtes bien préparé, vous saurez répondre aux questions et poserez des questions PERTINENTES à vos interlocuteurs. Surtout n'arrivez pas avec vos liste d'épicerie (ce n'est pas vous qui faites passer l'entrevue !) mais sachez saisir les commentaires de vos interlocuteurs et en faire bon usage. Les questions sur les heures de travail et les avantages sociaux à la première rencontre sont déplaçées ! Attardez-vous aux responsabilités et au contenu du poste ce sera d'autant plus valorisant pour le futur employeur.


Votre comportement et le comportement du recruteur, déceler les failles et les opportunités

La règle d'or est la suivante : il n'y a pas de mauvais candidat ou de mauvaise opportunité de carrière mais des candidats qui ne sont pas adaptés à l'opportunité proposée !

Une fois que vous aurez ceci bien en tête, vous saurez qu'il ne sert à rien de vous vendre plus qu'il ne faut. Vous êtes assis dans ce fauteuil pour examiner si votre expérience correspond à ce que l'entreprise a à vous offrir. Si vous avez 20 ans d'expérience en comptabilité et que vous êtes évalué pour un poste d'analyste comptable junior (ok il y a un problème : pourquoi vous a-t-on convoqué ? et bien pourquoi ne pas examiner les autres possibilités avec vos interlocuteurs ?) cela ne sert à rien de dire que " vous êtes flexible et prêt à relever de nouveaux défis "...


Quelques conseils en vrac sur CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE :

  • · Manquer d'écoute, faire répéter vos interlocuteurs (c'est très énervant croyez-moi !)
  • · Raconter votre vie personnelle (Inapproprié !)
  • · Macher de la gomme (Vous n'êtes pas une vache !)
  • · Dénigrer votre ancien employeur (erreur fatale !)
  • · Mentir sur vos diplômes et sur vos expériences passées (très risqué !)
  • · Embrasser votre interlocuteur pour lui dire au revoir (si si on me l'a déjà fait.. enfin on a essayé !)
  • · Si l'entrevue a lieu au restaurant, pensez à votre mère et à ses recommandations (tiens toi droit, tiens bien tes couverts, ne fais de bruit en mangeant, de l'eau minérale ou gazeuse de préférence, pas de plat trop lourd ou en sauce... gare aux tâches ! Autre chose ? Ah oui, on est pour parler du poste et de l'entreprise pas de la cuisson du gigot !)


Votre argumentation, votre marketing personnel

L'important est de bien VOUS connaître et savoir présenter vos réalisations et votre potentiel de différenciation par rapport aux autres candidats. Il n'est pas question de réciter par cœur un argumentaire appris avant mais plutôt de savoir valoriser vos expériences passées en fonction du poste offert. Misez sur vos RÉALISATIONS PROFESSIONNELLES , ce dont vous pouvez être fier et sachez l'expliquer. Posez-vous la question suivante : Quelle est la différence entre un contrôleur et un autre contrôleur ? Si vous deviez vous même engager un analyste financier comptable, sur quelles bases fonderiez-vous votre décision ?


Savoir conclure

Il est temps de nous quitter, normalement votre interlocteur vous demande si vous avez D'AUTRES questions. Vous pouvez en avoir une ou deux (sur la suite des évènements par exemple...) mais s'il vous plaît ne revenez pas sur les questions qui ont été abordées et ne relancez pas le débat ! Vous remerciez vos interlocuteurs pour leur temps, vous serrez des mains et prenez congé. (En arrivant chez vous, vous n'oublierez pas d'envoyer un petit courriel pour dire merci et/ou transmettre des infos additionnelles si nécessaires).